Suivez L’Étoile – mise en valeur du patrimoine maritime en Lotbinière

Le projet de documentation, de préservation et de mise en valeur de l’histoire et du patrimoine maritime de Lotbinière élaboré par la Mrc de Lotbinière en collaboration avec le Leem vise à réaliser 12 entrevues à caractère ethnologique avec des témoins de la vie maritime en Lotbinière, dans les quatre localités côtières de la Mrc. Le Leem effectue ces captations vidéo et participe à leur organisation sur les plans de la recherche et de la logistique. Les entrevues sont filmées sur le terrain, près du fleuve, ou dans un lieu adéquat où le participant est apte à livrer un témoignage complet, naturel et senti. Des images extérieures sont captées avec le témoin en marge de l’entrevue. Un guide d’écoute ethnologique est également élaboré pour chaque entretien. Le Leem propose ensuite de réaliser 4 capsules vidéo de 3 à 4 minutes, à partir de ces 12 témoignages et d’images d’inserts illustrant la thématique et la région captées lors des entretiens. De plus, afin de valoriser davantage les porteurs du patrimoine et de la mémoire des quatre municipalités, le Leem réalise 4 clips/capsules supplémentaires, de 1 à 2 minutes, qui mettent en lumière des extraits des récits livrés par les intervenants. Ces clips/capsules sont illustrées par des images d’archives, pour lesquelles le Laboratoire effectue la recherche, en collaboration avec les sociétés d’histoire du secteur.

Accroître l’interprétation de la Maison longue Ekionkiestha à Wendake

Maison longue sur le site traditionnel huron Onhoüa chetek8e, Wendake

Ce projet d’engagement partenarial financé par le Conseil de recherches en sciences humaines et sociales du Canada (Crsh) vise tout d’abord à répondre à une demande urgente du Musée huron-wendat de Wendake (Québec) de développement d’expertise dans l’utilisation de la réalité augmentée (Ra). Une exposition sur les pratiques culturelles traditionnelles à l’époque du Sylvicole supérieur (xive et xve siècles) est en préparation pour la Maison longue Ekionkiestha. Son inauguration est prévue pour l’automne 2019 et le Musée souhaite y intégrer des composantes de Ra. Pour y parvenir, nous avons mis sur pied un partenariat efficace reposant sur la mise en commun d’expertises complémentaires entre le Musée huron-wendat et le Leem pour l’élaboration du programme d’interprétation : le Musée possède un important corpus de connaissances sur les modes de vie de cette époque et les objets pour les mettre en exposition ; le Leem dispose d’une expertise théorique et méthodologique dans le domaine des médiations numériques des patrimoines et les équipements professionnels requis pour mettre en œuvre la Ra, acquis récemment à l’aide une subvention du fonds des leaders de la Fondation canadienne pour l’innovation.

Le projet contribuera à l’avancement des connaissances dans le domaine des médiations numériques des patrimoines actuellement en pleine expansion. Si les technologies de la réalité augmentée sont aujourd’hui utilisées dans de nombreux domaines et champs d’expertises divers (industries automobile et aéronautique, cinéma, jeu vidéo, spectacle), elles tardent encore à faire leur entrée dans le champ du patrimoine en général et de l’interprétation du patrimoine autochtone en particulier. Elles génèrent des potentialités de médiations encore inexplorées que nous souhaitons justement appliquer au domaine du patrimoine, en recourant à des méthodes de médiation immersives et en facilitant leur réception, leur utilisation et leur appropriation, ce qui fait généralement défaut aux projets dans le domaine. Ces technologies peuvent être d’autant plus efficaces dans le cas de l’interprétation des cultures traditionnelles autochtones qu’elles permettent une expérience immersive dans un monde très différent du monde occidental d’aujourd’hui, et une meilleure connaissance de ces cultures peu et encore mal connues.

 

 

icon-car.pngKML-LogoFullscreen-LogoQR-code-logoGeoJSON-LogoGeoRSS-Logo
wendake

chargement de la carte - veuillez patienter...

wendake 46.857300, -71.354000

Découvrir Québec : Sillery

Découvrir Québec : Sillery

Découvrir Québec, c’est 130 points d’intérêts patrimoniaux du cœur historique de la ville de Québec racontés de façon moderne ! L’application présente les secteurs Vieux-Québec, Saint-Roch, Saint-Jean-Baptiste, Expo Cité et bientôt celui de Sillery.

Cette nouvelle branche de l’application mobile dévoilera également le patrimoine autrement par des vidéos originales haute définition, des témoignages audio, des photos interactives d’objets rares, des images historiques, des reconstitutions 3D de sites disparus, des panoramas en 360° de lieux peu connus ou inaccessibles, des idées de sorties culturelles et la possibilité de se géolocaliser.

Du domaine Cataraqui à la promenade Samuel-de-Champlain, des quartiers importants dans le développement de Sillery aux grands cimetières, ce patrimoine sera raconté par les gens d’ici et mis à la disposition de tous pour leur relater plus de 400 ans d’histoire.

L’application a été produite dans le cadre de l’Entente de développement culturel entre la Ville de Québec et le ministère de la Culture et des Communications, en partenariat avec la Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique de l’Université Laval.

L’inventaire du patrimoine mobilier et immatériel religieux de l’île d’Orléans

L’inventaire du patrimoine mobilier et immatériel religieux de l’île d’Orléans

Mettant à profit son expertise en inventorisation du patrimoine et ses équipements technologiques de pointe, le LEEM participe depuis 2017 à un projet qui vise à mieux connaître et à sauvegarder le patrimoine mobilier et immatériel religieux de l’île d’Orléans.

Dans le cadre d’un partenariat entre le LEEM et le Comité du patrimoine religieux de l’île d’Orléans, un inventaire multimédia en ligne est en cours de réalisation dans les églises de ce site patrimonial unique. Le projet permettra de documenter une collection aujourd’hui méconnue et menacée malgré son ancienneté et sa richesse, puis de mettre en valeur les œuvres d’art, pièces d’orfèvrerie, meubles, documents et vêtements liturgiques présentant un intérêt historique, artistique ou ethnologique. Il permettra également, grâce à des enquêtes orales, de recueillir la mémoire vivante des Orléanais et de recenser des éléments du patrimoine immatériel, tels des savoir-faire liés aux objets ou des pratiques culturelles et rituelles liées au culte.

Afin de partager les connaissances et de sensibiliser le grand public au patrimoine religieux, les résultats de l’inventaire seront accessibles en ligne, notamment sur le Répertoire du patrimoine culturel du Québec. En plus de textes informatifs, les fiches d’inventaires présenteront des photographies, des photographies 3D et des vidéos produites sur le terrain par les agents de recherche associés au LEEM, Benoit VaillancourtSandra Zapata et Florence Gagnon-Brouillet.

Ce projet bénéficie du soutien financier du ministère de la Culture et des Communications du Québec, du diocèse de Québec, des fabriques de Sainte-Trinité-d’Orléans et de la Sainte-Famille-d’Orléans, de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique et du Laboratoire d’enquête ethnologique et multimédia de l’Université Laval.

Actualités