Nos projets

Nos projets

Diffusion des résultats de recherche


 

La Chaire de recherche en patrimoine ethnologique et son Laboratoire d’enquête ethnologique et multimédia (LEEM) assurent une diffusion scientifique variée (livres, ouvrages collectifs, articles de revues spécialisées, colloques, séminaires) et aussi une diffusion auprès du grand public (application mobile, exposition virtuelle, sites Web, Encyclopédie numérique multimédia, articles de journaux, émissions à la radio et à la télévision), tant en français qu’en anglais.

 

La Chaire innove sur le plan de la mise en valeur des patrimoines matériels et immatériels par le biais du multimédia.

L’équipe de la Chaire a réalisé l’application mobile Découvrir Québec, en collaboration avec le Service de la culture de la Ville de Québec.

 

Decouvrir_Quebec

 

Découvrir Québec, c’est une centaine de points d’intérêts patrimoniaux du Vieux-Québec et du quartier Saint-Roch, racontés de façon moderne! L’application est gratuite et elle est disponible en versions française et anglaise. Elle peut être téléchargée à partir du App Store ou de Google Play.

L’application mobile présente des Vidéos originales haute définition, des témoignages audio, des photos interactives d’objets rares, des images historique, des reconstitutions 3D de sites disparus, des panoramas en 360° de lieux peu connus ou inaccessible.

À travers ses récits inédits, Découvrir Québec donne un visage humain à plus de 400 ans d’histoire. Pour voir le patrimoine autrement!

L’application a été produite dans le cadre de l’Entente de développement culturel entre la Ville de Québec et le ministère de la Culture et des Communications, en partenariat avec la Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique de l’Université Laval.

 

Voici la liste des membres de l’équipe et collaborateurs de la Chaire qui ont contribué à l’élaboration de Découvrir Québec:

Direction

Direction de la création de contenus : Laurier Turgeon (Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique, Université Laval)

Chargé de projet : Martin Fournier (Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique, Université Laval)

Textes et photographies

Coordination, recherche et rédaction : Martin Fournier

Assistante à la rédaction et recherche : Anne-Élisabeth Vallée

Recherche documentaire et iconographique : Valérie Roussel

Multimédia

Coordination, entrevues vidéo, montage audio et intégration des contenus : Philippe Dubois

Réalisation, caméra, prise de son et montage : Helgi Piccinin

Caméra, photographie d’objets et panophotographie : Benjamin Gadoury, Michaël Gravel (phase 1)

Colorisation et graphisme : Nicolas Didtsch, Arnaud Mariat (phase 1)

Mixage sonore, composition musicale et montage audio : Pierre-Luc Lecours

Assistante au mixage sonore : Myriam Boucher

Entrevues et prise de son audio : Marie-Pier Anctil-Corneau

 

La Chaire de recherche s’est aussi intéressée à la mise en valeur du patrimoine alimentaire!

mangerensemble

 

L’exposition virtuelle Manger ensemble! a été produite par le Musée de la civilisation, en partenariat avec la Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique de l’Université Laval et Idéeclic, dans le cadre du programme Musée virtuel du Canada.

Il s’agit d’un délicieux voyage au cœur du patrimoine alimentaire du Québec et de la francophonie canadienne. Rencontrez 10 familles canadiennes de cultures diverses, qui racontent leurs aliments, leurs recettes, leurs terroirs, leurs coutumes et des experts qui expliquent comment le patrimoine alimentaire se construit.

Cette exposition virtuelle novatrice est aussi participative. Le visiteur peut y contribuer en illustrant son propre patrimoine alimentaire au moyen d’un texte, d’une photographie ou d’une vidéo!

 

 

La Chaire de recherche a également réalisé deux importants inventaires du patrimoine.

Les deux bases de données multimédia en ligne sont accessibles et très interactives :

IREPI
L’Inventaire des ressources ethnologiques du patrimoine immatériel (www.irepi.ulaval.ca) qui comprend quelque 700 ressources du patrimoine culturel immatériel du Québec (résumés textuels d’entrevues, extraits sonores et audio-visuels), provenant d’enquêtes ethnologiques sur le terrain.
IPIR
L’Inventaire du patrimoine immatériel religieux du Québec (www.ipir.ulaval.ca), composé de plus de 800 fiches qui recensent les pratiques patrimonialisées des principales confessions religieuses du Québec (catholiques, protestantes, juives, orthodoxes et autochtones) pour mieux comprendre les syncrétismes religieux et le passage des pratiques de la sphère cultuelle à la sphère culturelle.
Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française
Pour présenter le patrimoine et les mécanismes de patrimonialisation de manière synthétique et compréhensive, la Chaire a mis sur pied en 2007-2008 l’Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française (www.ameriquefrancaise.org), une encyclopédie électronique multimédia sur le patrimoine culturel des francophones d’Amérique qui compte près de 300 d’articles en français et en anglais et qui reçoit déjà plus de 250 000 visiteurs uniques par année.

 

Pour favoriser la transmission et le partage des connaissances auprès des doctorants, postdoctorants et stagiaires, la Chaire organise tous les ans un séminaire de 2e-3e cycles et, depuis 2005, un colloque international de jeunes chercheurs. À quatre reprises, les étudiants, postdoctorants et stagiaires de la Chaire ont organisé leur colloque conjointement avec les jeunes chercheurs d’un autre titulaire de Chaire de recherche du Canada.

 

Le Laboratoire d’enquête ethnologique et de multimédia (LEEM)


 

Le LEEM, dirigé par la Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique et financé par la Fondation canadienne pour l’innovation (2004, 2009, 2011), est devenu une référence internationale en matière de diffusion multimédia du patrimoine sur le Web. Le Laboratoire dispose de capacités étendues de captation, de traitement, de stockage et de diffusion numériques, par exemple pour des enquêtes ethnologiques sur les récits de vie, de lieux, de pratiques et d’objets. Les équipes d’ethnologues ont à leur disposition la plus récente génération de caméscopes, appareils photo, enregistreuses numériques, ordinateurs portables et stations de montage vidéo. Le laboratoire est également équipé d’équipements de haute technologie qui lui permettent d’explorer les nouvelles possibilités des technologies de l’information: caméra vidéo panoramique et numérisateur 3D portable, micro ambiophonique, appareil photo professionnel équipé pour le tournage HD. Ces derniers équipements permettent d’aller au-delà des pratiques classiques, en captant l’entièreté d’une scène ou d’un objet, de manière à ce que l’internaute puisse les explorer à sa guise, sous toutes leurs coutures, au lieu d’être contraint par un point de vue unique choisi par le chercheur.

 

Laboratoire d’enquête ethnologique et de multimédia

Tournage de «Découvrir Québec», avec Benjamin Gadoury et Helgi Piccinin. Crédit: Philippe Dubois, LEEM.Tournage de «Découvrir Québec» phase 1, à la Citadelle de Québec, avec Michaël Gravel et Helgi Piccinin. Crédit: Philippe Dubois, LEEM.Tournage de «Découvrir Québec», avec Benjamin Gadoury. Crédit: Philippe Dubois, LEEM.Tournage de «Découvrir Québec», au Bassin Louise dans le cadre de la course de canots à glace du Carnaval de Québec, avec Helgi Piccinin. Crédit: Philippe Dubois, LEEM.

Les technologies numériques utilisées et les méthodologies développées permettent à l’équipe de révolutionner les modes de sauvegarde et de mise en valeur du patrimoine culturel matériel et immatériel. Grâce à l’usage d’équipements numériques très performants, il est possible d’enregistrer rapidement les données sonores et visuelles sur le terrain, de les transférer directement du terrain dans une base de données multimédia, de conserver et de gérer l’information efficacement et de rendre les données audiovisuelles très accessibles au grand public à des coûts peu élevés via le Web. D’autre part, l’équipe de la Chaire a développé une approche participative à la cueillette et à la mise en valeur des données, impliquant les acteurs locaux à toutes les étapes du processus afin de favoriser la créativité et la revitalisation des communautés qui en sont les détentrices.

 

 

 Haut de page